Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Site internet de la Fédération des Usagers de la BICYclette

Vous êtes ici : Accueil » Vélocité » Edito

>>Un plan vélo ça marche !

12 février 2009
JPG - 69.4 ko

27% de part modale pour le vélo aux Pays-Bas contre 4 % chez nous, c’est la fourchette des chiffres habituellement fournis. L’ancrage culturel du vélo est fort au nord et faible chez nous, et bien sûr le changement de comportement, sensible en France, tardera à compenser la différence. Cette comparaison montre que la marge de progression est considérable pour les déplacements à vélo et que l’objectif de 10% n’est pas inaccessible, d’autant plus que les citadins adoptent le vélo quand des conditions sont réunies pour l’utiliser.

Comment faire ? Un communiqué récent du ministère hollandais des Transports fournit une piste intéressante. Selon une enquête commandée par les pouvoirs publics, un Néerlandais sur trois va régulièrement à vélo au travail, et le bureau d’études impliqué a constaté que les cyclistes quotidiens sont moins souvent malades et plus rentables pour leurs employeurs ! Même en estimant que les deux autres tiers rassemblent des personnes en moins bonne santé, celles-ci se porteraient mieux en pédalant au cours de leur trajet domicile travail. Fort de ce constat le Ministre vient d’annoncer une enveloppe de 70 millions d’euros en 2009 afin d’aménager des pistes cyclables pour les déplacements domicile travail et d’adopter des mesures d’accompagnement pour les cyclistes, notamment l’augmentation des garages à vélos dans les gares.

Si un pays presque quatre fois moins peuplé que la France est capable d’un pareil investissement, on imagine les sommes que l’Etat français - soucieux lui aussi du bien-être de ses habitants et de l’économie, sans oublier la lutte contre le réchauffement climatique- pourrait employer pour contribuer à l’amélioration du quotidien. Le retard hexagonal par rapport au champion hollandais justifierait facilement une augmentation sensible de cette enveloppe vélo.

Arrêtons de faire compliqué et au lieu de chercher pour demain des solutions moins polluantes, commençons dès maintenant par favoriser les déplacements à vélo. C’est une solution peu coûteuse et salutaire qui s’avère vite bénéfique pour la ville et ses habitants.

A l’heure où la conjoncture économique incite l’Etat à soutenir l’industrie automobile, on aimerait donc que la conjoncture écologique sans précédent dans l’histoire, l’incite à adopter enfin un plan vélo utile aussi sur le long terme. La préservation de l’atmosphère et la congestion des espaces urbains nous obligent à bouger autrement mais il faut que cela ne se borne pas à une seule semaine par an. Et en plus c’est du bien-être. Décidément le vélo est au service de la ville !

Christophe Raverdy Président de la FUBicy


Vélocité n°99 - février 2009



Site développé sous SPIP 1.9.2p
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.5b2 [squelette]
RSS