Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Site internet de la Fédération des Usagers de la BICYclette

Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Archives » Actualités vélo et politique des déplacements

>>Le vélo n’est pas dangereux !

16 octobre 2008
Vive la bicyclette pour améliorer la sécurité routière en ville !

A l’occasion de la Semaine de la sécurité routière, la Fédération des Usagers de la Bicyclette proteste contre le dénigrement régulier dont sont victimes les cyclistes, et rappelle que le vélo contribue à améliorer la sécurité routière.

L’utilisation du vélo dans les déplacements urbains augmente fortement dans notre pays et il devient un moyen de déplacement efficace et incontournable. Un nombre croissant de collectivités locales l’ont bien compris et renforcent aménagements et politiques cyclables. Les nouvelles mesures réglementaires pour créer des zones de circulation apaisée (décret du 30 juillet 2008), témoignent que la prise en compte par l’Etat, du cycliste, s’améliore.

La bicyclette n’est pas un mode de déplacement dangereux

Contrairement à des idées fausses trop souvent reprises la bicyclette est un mode de déplacement qui n’est pas dangereux, même si cyclistes et piétons sont plus vulnérables dans le trafic. En 2007 la baisse du nombre de cyclistes tués est de 21,5% par rapport à 2006 (passant de 182 à 142), et représente la plus forte amélioration de tous les modes de déplacements. Par rapport à 2000, la baisse est de 48%. Quant au nombre de cyclistes blessés, il reste stable, autour de 4500 personnes par an depuis 2005 et pourtant, les déplacements à vélo ont augmenté, stimulés par le développement des vélos en libre-service.

Rouler à vélo en sécurité

Pour protéger les enfants et les jeunes de nombreuses initiatives ont lieu pour que les cyclistes apprennent à rouler en sécurité. Mais pourquoi attribuer au vélo les accidents de jeunes, alors qu’ils se produisent surtout en voiture et en deux roues motorisés ? En 2007, sur 364 jeunes de moins de 18 ans décédés suite à un accident de la route, 155 l’ont été en voiture, 122 en deux-roues à moteur 51 à pied et seulement 17 à bicyclette (source : ONISR Bilan 2007). Il faut le dire aux jeunes, à leurs parents et aux adultes : se déplacer à vélo n’est pas dangereux si le cycliste prend bien sa place et surtout si les véhicules motorisés roulent moins vite et intègrent dans leur comportement que la voirie est faite pour tous. Baisser la vitesse des voitures en ville est une nécessité. Le risque du vélo est créé par les véhicules à moteur : éduquons leurs conducteurs.

Pour la FUBicy, Christophe Raverdy, Président



Site développé sous SPIP 1.9.2p
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.5b2 [squelette]
RSS