Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Site internet de la Fédération des Usagers de la BICYclette

Vous êtes ici : Accueil » Vélocité » Edito

>>Plan national vélo : effet d’annonce ou annonce suivie d’effets ?

19 septembre 2011
JPG - 64.6 ko

Après l’été, la rentrée. Une rentrée déjà fortement marquée par la perspective des élections nationales de juin prochain. L’occasion, pour tous les candidats, d’émettre des professions de foi même si elles risquent d’être vite oubliées. C’est dans ce contexte de fin de mandat que le gouvernement veut annoncer, avant la fin de l’année 2011, un plan national vélo qui se veut ambitieux.

Immédiatement prévenue par Hubert Peigné, la FUB a répondu présente aux côtés de tous les autres partenaires du vélo car cette mobilisation gouvernementale est attendue depuis avril 2006, date de la nomination du coordinateur interministériel. Même si l’on peut craindre un effet d’annonce, c’est une opportunité à ne pas rater.

Et la FUB rend un hommage appuyé à la ténacité d’Hubert Peigné et à son charisme pour avoir défendu, durant sa longue carrière dans un ministère où le lobby automobile est très prégnant, les valeurs des cyclistes urbains. Pour que son travail ne soit pas réduit à néant, nous exigeons des mesures concrètes : la première obtenue par la FUB est l’assurance du maintien de la fonction d’un coordinateur interministériel vélo. Mais avec quels moyens et quelle autorité sur les cabinets ministériels ? Alibi ou fer de lance ? L’avenir devrait le dire très rapidement.

Parmi nos autres revendications fortes, citons le stationnement des vélos dans les immeubles et sur les lieux d’activité, la reconnaissance nationale du fichier Bicycode ou encore les incitations financières à l’usage du vélo sur les trajets domicile-travail. Sur le premier point, les préconisations de bon sens de la FUB n’ont pas été écoutées par le rédacteur du décret du 25 juillet modifiant le code de l’habitat et de la construction : la portée du texte de loi initial est réduite au maximum, l’attache de la roue seule suffit aux exigences et les normes de surface minimales sont renvoyées sur un arrêté à venir.

Au nom de tous les cyclistes qu’elle représente, la FUB demande que les annonces soient suivies d’effets et ne soient pas tronquées lorsqu’il s’agit de les codifier. Nous voulons des preuves, plus des discours !

« Faisons vite, ça Urge, Bougeons nous » !

Geneviève Laferrère
Présidente de la FUB


Vélocité n°112 - octobre 2011



Site développé sous SPIP 1.9.2p
Utilise le squelette RÉCIT-FP Partenaires v1.5b2 [squelette]
RSS